au service de l\'élève

la boîte à merveille d'Ahmed Sefrioui

la boîte à merveilles:

L'enseignement du français dans le secondaire qualifiant semble depuis le début de la réforme manquer de repères.
L'introduction d’objets d’enseignement complexes et divers , et nous pensons plus particulièrement à l'œuvre intégrale , « dérange » le professeur dans ses pratiques « courantes ».
En effet, la gestion pédagogique de l'œuvre intégrale en cours de français pose d énormes problèmes :comment à partir de cet unique et seul support intervenir sur plusieurs fronts pédagogiques et proposer diverses activités de mise en œuvre (langue, oral ,écrit) sans oublier toutefois de mobiliser des connaissances d histoire littéraire pour construire enfin une séquence tout à fait cohérente?
Réfléchir sur le dispositif didactique à associer à une œuvre intégrale rendrait sûrement accessible sa pratique scolaire.
Pour participer donc à cette réflexion que mènent quotidiennement les enseignants du secondaire qualifiant, nous proposons cette brève contribution, un appui à une réforme toujours en cours.
Les fondements théoriques d'une démarche didactique et herméneutique :
1. Pour lancer la séquence : entrer dans l'œuvre à partir des composantes de l'œuvre. Ne rien donner d'avance, ni contexte, ni groupement de textes... Il ne s'agit pas de donner mais de construire.
2. Impliquer l'élève : toujours préciser les taches qu'il doit effectuer hors de la classe avant et après chaque activité de classe.
3. Formuler un projet de lecture : c est lui qui donne sens et cohérence à la séquence.
4. Intégrer l'histoire littéraire, lui rendre sa fonction formatrice.
5- Ouvrir sur d'autres textes, d'autres modes d'expression culturelle.
A- Cadre conceptuel :
- Public cible = 1 A.C.S.Q
- Moment de l'année = 1er semestre
- Durée = 6 semaines
- Compétences visées :
• Rendre l'élève capable de lire un texte narratif spécifique
• Rendre l'élève capable de reconnaître quelques spécificités de l'écriture autobiographique.
• Contextualiser une œuvre intégrale romanesque relevant de la littérature maghrébine d’expression française.
B- Dispositif didactique :
Séance 1 = Etude de texte (2h) (mes élèves n'ont pas encore lu l'œuvre. Je veux les motiver pour les impliquer en ouvrant des perspectives de lecture)
1er entrée : Repérage et interprétation des éléments paratextuels.
- le nom de l'auteur
- le titre : interroger les valeurs et les fonctions de « à », travail sur le titre et ses présupposés.
- interroger le pluriel et l'usage de l'article défini de « la boite ».
- l'image : de quoi est elle constituée ? qu’indique t-elle concernant le personnage ? - 4° de l'ouverture : Quelle est la nature et la fonction du texte rencontré ?
2ème entrée : étude de l'excipit (début.... accent de désespoir (p3/4) Centres d'intérêt :
• Les diverses figures du « je » (pacte autobiographique)
• Un « je » solitaire (thème dominant)
Séance 2 = Activité de langue /Intitulée = le présent d’énonciation
Séance 3 =A. Lecture (Excipit =[les voisins faisaient... fin] (p.247-248-249)
• je et les autres, l'intégration apparente.
• Je et « les figures de rêves ».
Bilan :
Informations relevées 1ère de couverture 4ème de couverture Incipit Excipit
1-Cadre spatio-temporel
2-Personnages présents
3-relation je/auteur/narrateur 4-Sentiments du « je »
5-Autres    
Le détail qui se répète devient indice permet d'ouvrir une perspective de lecture.
Cette première esquisse permet d’amener l'apprenant à comparer entre les diverses situations, l'aide à identifier les éventuelles transformations surtout à s’interroger sur le pourquoi de ses dernières.
Elle permet donc d’esquisser les contours d’un éventuel chemin parcouru et de trouver un possible itinéraire de lecture, un projet de lecture.
En fait le projet de lecture et un moment clé dans la didactique de la lecture de l'œuvre intégrale.
C’est lui qui spécifié la lecture, motive les extraits qui vont lui servir de point d’ancrage et alimente les synthèses à construire. Il permet d'articuler les diverses modes de lecture : lecture d'extraits, lecture transversale, groupement de textes.
C’est le projet qui donne sens et cohérence à la séquence.
Revenons à notre lecture de la B.M la première phase de notre travail nous a permis de démontrer que dans toutes les composantes de l'œuvre analysées jusque là « je » est seul face aux monde des autres. Cependant, la 4eme de couverture et surtout l'excipit fait apparaître un nouvel élément : « La boîte à merveilles », qui se trouve nommée : « les figures de mes rêves ».
"La boite à merveille" présente dans la 1ère de couverture devient à la fin du roman "figure de mes rêves".
Notre projet de lecture sera donc de chercher à comprendre comment la boite va devenir des figures de rêve. Pourquoi cette transfiguration et quelle relation instaure-t-elle avec l'écriture autobiographique mise en place?
Séance 4 : A.L: "La boîte des figures" [pendant tout ce temps .... m'emmena dormir] (p54/55)
• Un enfant seul
• La boîte ou comment s’approprier le monde
Bilan : la double fonction de l'écriture autobiographique : -Critique du monde représenté
-Espace de défoulement fonction libératrice
(Ce premier extrait répond à notre première question. La boite à outils devient boite de figures quand l'enfant s'approprie le monde extérieur)
Séance 5 : A.Lg: Les figures de style
(Ses figures participent dans la construction des figures de rêve)
Ex : hors de la classe : chercher les autres figures
Séance 6 : A-Orale :sujet : relation enfants/adultes lors des fêtes familiales.
Séance 7 : production écrite (1 h) Sujet= raconter un souvenir d'enfance.
Séance 8 : AL: les figures en action [ce matin, je me sentais capable de bonté...ma mère](p.103/104).
• Les figures de rêve en action.
• Les figures de rêve, des figures dénonciatrices (figure du maître, de la pauvreté,de la mère, du despote).
Bilan : double visée du discours autobiographique : Témoigner de la précarité d‘une classe sociale, dénoncer les travers d’une société et d’un pouvoir ( )
Séance 9 : P.E (2h)
Synthèse (compte rendu)
Repérages et interprétations des diverses contraintes soulignées dans toute l'œuvre.
Nature des contraintes repérées Passages correspondants Type de texte dominant
Sociales
Familiales
Politiques
Autres  
Séance 10 : A.T.E: Les contraintes scolaires et l'écriture autobiographique (Voir annexes). Introduire une notion d'histoire littéraire : la littérature maghrébine d'expression française.
Séance 11 : AL = l'autobiographie, quand l'écriture « défigure » [A six ans les fleurs]p.158.
• Les figures de l'enfant
• Les figures de l'auteur/narrateur
(Le pourquoi de la transfiguration devient claire: dénoncer les contraintes d'une société, et les contraintes d'un type de discours à savoir le discoure autobiographique).
Séance 12: les indices de subjectivité.
Séance 13: A.T.E: Groupement de textes: "récits de vie" / genres autobiographiques (Voir annexes).
Démarche proposée :
- lire les textes
- Proposer le tableau
- le remplir ensemble (on peut l'approfondir en leur demandant de faire des recherches complémentaires)

 Biographie Autobiographie Roman autobiographique Journal intime Mémoires
Qui raconte     
Relation narrateur/auteur/je     
Position du je     
Visée     
Séance 14: A.O: Fiches de lecture
Séance 15: P.E: rédaction d'une fiche de lecture (Voir annexes).
Séance 16: Evaluation
________________________________________

Tableau récapitulatif de la séquence
Semaine Étapes d'une démarche Activités de classe Travail hors de la classe
(effectué par l'élève)
I Entrée dans l'œuvre : élaborer un projet de lecture AL : Paratexte + Incipit : - les diverses figures du « je » -« je » solitaire
A. Lg : le présent d'énonciation (mettre en évidence les deux systèmes temporels alternant dans l’écriture autobiographique)
A.O : débat autour d'un thème : la solitude
AL : excipit -« je » et l’intégration apparente -« je » et les figures de rêve Lire l'excipit
Lire jusqu'à la p.60

 

II Mettre en œuvre le projet de lecture AL: P.54-55 - un enfant seul -la boite comment s’approprier le monde
A.Lg : les figures de style la personnification
A.O: sujet: relation adultes-enfants
A.P.E: raconter un souvenir d’enfance Lire jusqu'à p.110
Repérer les autres figures ds les passages précédents


III

   
  AL: p : 103-104 -les figures de rêve en action -des figures dénonciatrices
P.E: synthèse -les contraintes soulignées dans l’oeuvre
Bilan : repérer quelques motivations de l’écriture autobiographique A.T.E :(2H) groupement de textes: les contraintes scolaires et l écriture autobiographique
-Construire une notion d'histoire littéraire : Litt.magh.exp.fr Lire toute l'oeuvre et repérer les autres contraintes
IV   
  AL: P.158 - les figures de l'enfant -les figures de l'auteur/ narrateur
ALG: les indices de subjectivité
A.T.E GT « récits de vies » /genres autobiographiques
Bilan : les enjeux particuliers de l écriture autobiographique Elaborer une fiche de lecture
V Fixation
+
Evaluation A.T.E: Présentation orale des fiches de lecture
P.E: Elaboration Collective d une fiche de lecture
Evaluation : 2h
Etude d'un court passage (1h)
Production écrite : sujet en relation avec le projet de lecture 

 


 



25/06/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres